Auteur : Bruno DUBREUCQ

0

N°13-Hier matin

feuille paroissiale n°13 Hier matin, je prenais la route vers Arras, il était huit heures. Un magnifique spectacle s’est déployé tout au long du parcours : j’assistais émerveillé à la naissance du jour. Quelques nuages mettaient en valeur les couleurs phosphorescentes de l’astre du...

0

N°12 – Etat d’urgence

Télécharger la feuille paroissiale n°12 Ainsi depuis trois semaines la France connaît l’état d’urgence. Certains s’en offusquent, beaucoup apprécient. La Police fait un petit ménage de printemps et régule quelques petits trafics en tout genre, les libertés individuelles sont un peu malmenées, c’est...

0

N°11 – Moins de biens plus de liens.

Télécharger la feuille paroissiale n°11 L’actualité oriente ses projecteurs sur la COP21, cette conférence qui réunit à Paris sous l’égide de l’O.N.U, les représentants de tous les pays de la planète, dont les chefs d’état les plus influents. Il s’agit d’essayer de restreindre...

0

N°10-Nuit de feu

feuille paroissiale n°10 Nuit de Feu. «  Je me sens si souvent ridicule en témoignant de mon christianisme ! Ridicule ou stupide… je vois une niaise dans les yeux de mes interlocuteurs. En Europe, les intellectuels tolèrent la foi mais la méprisent, La religion passe...

0

N°9-Le bleuet et le coquelicot.

feuille paroissiale n°9 Nous venons de célébrer le souvenir du 11 novembre 1918. Centenaire d’une guerre barbare où tant d’hommes furent sacrifiés. Toutes nos familles, tous nos villages furent touchés par la perte de l’un des leurs. Belle célébration que celle qui eut lieu...

0

N°8- La mort est un scandale !

  feuille paroissiale n°8 La mort est un phénomène naturel qui permet le renouvellement, Qui enrichit la création. Nous vivons, en ce moment, l’automne aux couleurs chatoyantes Et nous savons que les bourgeons vont bientôt apparaître. Ainsi, la mort peut avoir un sens : Je...

0

N°7-Parle au veau, la vache écoute.

Feuille paroissiale n°7 « Parle au veau, la vache écoute », magnifique dicton que Guislain prononçait lundi dernier. Si tu t’adresses aux enfants, les adultes risquent de comprendre, l’inverse est moins sûr. Le bienheureux Antoine Chevrier (1826-1879), prêtre lyonnais fondateur de l’institut du Prado, désirait...